Édito

La Rumba Congolaise, patrimoine immatériel de l’humanité

Du 13 au 18 décembre 2021 s’est tenue, en ligne, sous la Présidence de Punchi Nilame Meegaswatte, Secrétaire général de la Commission nationale du Sri Lanka pour l’UNESCO, la seizième session du comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Au cours de cette session, la rumba congolaise dont le dossier référence n°01711, conjointement présenté par la République Démocratique du Congo et la République de Congo Brazzaville, à l’instar de quatre autres nouveaux éléments, a été inscrite le 14 décembre 2021 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité…

Dernières actualités

Qui sommes-nous ?

Univers Rumba Congolaise est une structure qui :
  • Permet d’instruire, d’échanger, d’enrichir l’histoire de la rumba congolaise et d’apporter à la nouvelle génération une lumière sur son origine et de lui faire rencontrer les pionniers et pères précurseurs de la rumba congolaise moderne.
  • Favorise les rencontres entre les artistes et les différents acteurs de la rumba congolaise.
  • Facilite leur regroupement autour d’un événement organisé à leur intention (ex : Des ateliers, concerts, spectacles, diverses formations et diffusions de divers événements).

Chroniques

La rumba congolaise vit, elle respire. Elle s’invente et se réinvente tous les jours. Ne peut mieux la vivre que celui qui en reconnaît la sensibilité. Ainsi, les chroniques d’Univers Rumba Congolaise vous invitent à vous installer confortablement au carrefour d’actualités de vos artistes préférés. Les sorties d’albums, les tournées, les rencontres entre artistes… consultez nos services. Surtout ne nous remerciez pas, nous ne faisons que notre devoir.

Interviews

Au cœur de débats et d’actualités, vous trouverez des interviews de différents artistes évoquant tantôt, l’histoire de la musique congolaise, tantôt l’actualité des artistes… voire les confidences fraîchement sorties des cercles fermés. Ces interviews exclusives sont réalisées par Univers Rumba Congolaise ou par d’autres chaînes TV ou radio partenaires. Rien ne vaut plus qu’une information directement sortie des bouches des « faiseurs d’actualités ».

1ère génération de la Rumba Congolaise moderne :

Les pères précurseurs

Génération «Bankolo Miziki»

Tango Ya Ba Wendo (Le Temps de Wendo)

La première génération de musiciens congolais, appelée « les pionniers » ou « les précurseurs », est apparue dans le paysage musical congolais entre les années 1930 et 1950. Ils furent appelés « Bankolo miziki ». La 1ère vague a quatre orchestres : l’Orchestre « Odéon Kinois », l’Orchestre « Américain », l’Orchestre « Martiniquais » et l’orchestre « Melo Congo » de Brazzaville.

À partir des années 1943, une nouvelle vague de musiciens congolais nommée « Bankolo miziki » ou «TANGO YA BA WENDO» firent leur apparition avec des musiciens tels que « Paul Kamba, Wendo Kolosoy, Manuel Mayungu D’olivera, Adou Elenga, Léon Bukasa, Henri Bowane, François Ngombe Boteko alias «Me Taureau », Jimmy Zakari Elenga, Albert Luampasi, Souleymane Manoka De Saïo, » etc.

2ème génération de la Rumba Congolaise moderne :

Génération «Bakolo Miziki»

1950-1955 : apparition de plusieurs orchestres (Beguen Band, Cubano Jazz, African Jazz, etc…).
1955-1960 : apparition d’une deuxième vague de plusieurs orchestres (Rock-Ka-Mambo, Mystérieux Jazz, OK Jazz, etc…).
La deuxième génération de musiciens congolais, appelée « Bakolo Miziki » (les grands de la Rumba Congolaise moderne), est apparue dans le paysage musical congolais entre les années 1950 et 1970. La 1ère vague est apparue au début des années 50 avec des musiciens sous contrat avec les premiers studios d’enregistrements (Ngoma, Longinisa, OPIKA, etc…) en qualité de musiciens d’enregistrement.
À partir des années 1960, une nouvelle vague des orchestres et musiciens firent leur apparition avec la dislocation de divers orchestres de la première vague. On a vu l’apparition d’orchestres tels que : « African Fiesta, Négro Succès, Vévé, Mystérieux Jazz, Dynamic Jazz,… » etc. On a vu naître des nouveaux talents plus jeunes tel que : Tabu Ley Rochereau, Mujos, Kwamy, Simaro Lutumba,etc.

Les deux écoles de la Rumba Congolaise

Retrouvez l’histoire des deux écoles de la rumba congolaise, en cliquant sur les liens ci-dessous.
L’environnement actuel de la musique congolaise dite moderne est l’aboutissement d’un long parcours ayant traversé, semblable à un long sentier serpentant rivières, monts et collines, diverses fortunes avant de se doter enfin du visage qu’on lui reconnaît. Au fil de temps, divers groupes se sont faits et défaits, parfois, au gré des humeurs et des ambitions des uns et des autres ; créant ainsi dans la diversité culturelle du Congo profond, la richesse qui caractérise cette musique. Est-ce à dire que la théorie de l’évolution, s’il n’a pas trouvé l’unanimité dans la genèse de la création de l’homme, trouve ici sa pleine justification.

3ème génération de la Rumba Congolaise moderne :

Génération « Cavacha » (clan Langa Langa)

1970-1980 : apparition de plusieurs orchestres (« Zaïko Langa Langa, Zaïko Langa Langa Nkolo Mboka, Empire Bakuba, Thu Zaïna », etc…).
1980-1990 : apparition d’une deuxième vague de plusieurs orchestres (Victoria Eleison, Zaïko Langa Langa Familia Dei, Le Grand Zaïko Wawa, etc…).

4ème génération de la Rumba Congolaise moderne :

La génération «Wenge Musica» (Style Ndombolo)

1990-2000 : apparition de plusieurs orchestres (Wenge Musica de 1981, Wenge Musica Aile Paris, Wenge El Paris, Wenge BCBG, Wenge Musica Maison Mère, etc…).
2000-2010 : apparition d’une deuxième vague de plusieurs orchestres (Wenge Musica 5/5, Wenge Tonya Tonya, Génération A, etc…).

5ème génération de la Rumba Congolaise moderne :

Génération « Fashion »

2010-2020 : apparition de plusieurs groupes sous label indépendants ( etc…).
2020-2030 : A venir.

Biographies des artistes & orchestres

Retrouvez les listes de l’ensemble de nos artistes et des orchestres depuis 1900 jusqu’à nos jours, en cliquant sur les liens ci-dessous.

Les 5 Générations de la Rumba Congolaise

De 1930 à nos jours
Les 5 générations de la Rumba Congolaise de 1930 à nos Jours

1ère génération 1930 – 1950

BANKOLO MIZIKI
(Tango Ya Ba Wendo)
La première génération de musiciens congolais, appelée « les pionniers » ou « les précurseurs », sont apparus dans le paysage musical congolais entre les années 1930 et 1950. Ils furent appelés « Bankolo miziki ».

2ème génération 1950 – 1970

BAKOLO MIZIKI
(les grands de la Rumba Congolaise moderne)
C’est la génération qui a engendré les deux clans ainsi que les deux écoles de la Rumba Congolaise moderne. Le clan African Jazz et son style Fiesta et le clan OK Jazz de style Odemba.

3ème génération 1970 – 1990

CAVACHA
(Clan Langa Langa)

4ème génération 1990 – 2010

Génération WENGE
(Ndombolo)

5ème génération 2010 – à nos jours

  • 1ère génération 1930 – 1950

    BANKOLO MIZIKI
    (Tango Ya Ba Wendo)
    La première génération de musiciens congolais, appelée « les pionniers » ou « les précurseurs », sont apparus dans le paysage musical congolais entre les années 1930 et 1950. Ils furent appelés « Bankolo miziki ».
  • 2ème génération 1950 – 1970

    BAKOLO MIZIKI
    (les grands de la Rumba Congolaise moderne)
    C’est la génération qui a engendré les deux clans ainsi que les deux écoles de la Rumba Congolaise moderne. Le clan African Jazz et son style Fiesta et le clan OK Jazz de style Odemba.
  • 3ème génération 1970 – 1990

    CAVACHA
    (Clan Langa Langa)
  • 4ème génération 1990 – 2010

    Génération WENGE
    (Ndombolo)
  • 5ème génération 2010 – à nos jours

L’origine de la rumba congolaise

La Nkoumba appelée plus tard à Cuba Rumba est une danse de nombril qui prend sa source en Afrique Centrale, plus précisément dans le Royaume Kongo.
Chez les Bakongo groupe ethnique situé au sud du Congo Démocratique, Congo Brazzaville et de l’Angola, la danse de nombril est une expression folklorique charnelle permettant à un couple de danseurs de se produire nombril contre nombril.
Lorsque les esclaves noirs Africains débarquent à Cuba il y a 5 siècles avec la danse Nkoumba, le colonisateur Espagnol supprime l’Africanité de cette expression culturelle populaire et la baptise Rumba pour l’approprier.
Quand la Rumba est revenue en Afrique entre les années 40 et 50, après avoir été longtemps un moyen d’expression artistique et de revendication des noirs qui dénoncent l’injustice dont ils sont victimes à Cuba, elle a été réappropriée par les Africains.
Avec l’évolution du temps, les musiciens africains intègrent leur folklore dans ce riche patrimoine culturel et l’enrichissent avec d’autres courants musicaux.
Paulka Hassan Lengo
© Copyright Univers Rumba Congolaise

Abonnez-vous à la Chaine

Et regardez ainsi l’ensemble de nos vidéos.
© Univers Rumba Congolaise 2012-2020
Site web créé par WIT Créations