L’orchestre « African Soul Quintet » de Manu Dibango

Dates clés

  • 1961

    Manu Dibango rencontre l’artiste Joseph Kabasélé dit Kalléjeef qui lui propose de faire une tournée à travers le Congo avec l’« African Jazz ».
    Manu Dibango prend la gérance de la boite de nuit « Afro Négro » où il s’y produit en indépendant, tout en poursuivant sa lancée avec « African Jazz ».
    Lorsque la mode du twist arrive, Manu Dibango enregistre sa chanson « Twist à Léo » qui connaît un énorme succès.
  • 1961-63

    Création de l’orchestre « African Soul Quintet » par Manu Dibango. On y trouve les musiciens Armando Brazzos à la guitare et Futu Augustin Faugus à la guitare basse.
  • 1963

    Fin de l’expérience conglaise, Manu Dibango décide de s’installer au Cameroun où il ouvre une nouvelle boite de nuit qu’il appelle « Le Tam-Tam ». Il emmène avec lui, le guitariste Faugus ainsi que deux autres saxophonistes que sont Bruno, ancien batteur de « Rock-à-Mambo » et De Nsimbar et forme « The African Souls ».

L’orchestre « African Soul Quintet »

Cette version est celle de
1. Manu Dibango
Piano & Sax
2. Edo Clari Lutula
Clarinette
Munange Ndosimao Malawuka Joseph alias Maproko
3. Marie-José Dibango alias Coco
Maracasse
4. Faugus Izeidi
Guitare
5. Armando Brazzos
Contre-basse
6. Fracasseur
Timbale
7. Bruno
Sax
8. Nsimba Vuvu alias De Nsimbar
Sax & Guitare
9. Charly
Batteur

Très important :

Pour toutes informations supplémentaires concernant l’artiste pendant toute sa carrière musicale et l’achat de ses chansons contactez :
Les «Bakolo Miziki» (2ème vague)
De 1930 à nos jours

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Manu Dibango 1961

African Soul Quintet

© Univers Rumba Congolaise 2012-2020
Site web créé par WIT Créations