Ipupa Nsimba alias Fally Ipupa 1977

Chanteur Auteur-compositeur interprète (Congo RDC)

Il a le charme, dotée voix envoûtante et exhibe à merveille les pas de différentes danses congolaises. Il s’appelle Fally Ipupa, chanteur au sein du groupe Quartier Latin international de Koffi Olomide. Cet excellent danseur est la confirmation de l’assertion qui soutient que le Congo démocratique est une sorte de réserve de grands talents de la chanson. Fally Ipupa se recense parmi les jeunes talentueux qui seront à l’avant-plan de la musique congolaise moderne de demain.

Fally Ipupa : Ses débuts de carrière

Né le 14 décembre 1977 à Kinshasa de l’union de Ipupa Ebombo et de Bolotuli Mbo, Fally Ipupa Nsimba fait partie d’une famille nombreuse. Comme la plupart des jeunes de la capitale congolaise, la musique, c’est son hobby et il ne s’en cache pas du tout. Cela est même une entorse pour ses études. Le jeune se découvre une prédisposition de chanteur, avec une voix attendrissante. La musique le dévore littéralement.

Il commence comme chanteur au sein du groupe New City au milieu des années 1990. Comme nombre des ses pairs qui ne s’éternisent pas dans un groupe, il change d’air pour se retrouver dans Nouvelle alliance. Mais il va commencer à se faire remarquer auprès du public de la capitale au sein de Talents Latents, un groupe des jeunes musiciens qui s’est distingué lors des concours des jeunes formations musicales de la capitale. Ce groupe va se désintégrer plus tard.

Les premiers succès

Fally Ipupa travaille son chant, émerge du lot et attirer l’attention de Koffi Olomidé. Après une audition sans équivoque, il intègre le Quartier Latin international. Mais à l’époque, la ligne de chant se compose de Modogo, Sam Tshintu, Eric Tutsi, etc. Il fait quelque peu banquette. Mais sa lumière va poindre avec le départ d’une importante partie des musiciens qui vont aller former le groupe Academia. Il chante successivement dans les albums Droit de veto, Force de Frappe, Affaire d’Etat, Effrakata et Monde Arabe.

C’est dans « Force de Frappe » qu’il va placer sa première chanson, « Eternellement », dans Quartier Latin international, une rumba superbement exécutée sur base d’une déception d’amour. Du haut de son 1,82 m, charmeur et beau chanteur, il s’attire la sympathie des mélomanes surtout féminins d’où le sobriquet de Di Caprio, en référence au séducteur acteur américain de souche italienne très en vue dans le long métrage Titanic. Ses modèles de musiciens s’appellent Koffi Olomidé, Lokwa Kanza, le chanteur américain Shaggy, l’Anglais Craig David, etc.

Ses premiers pas dans une carrière solo

Aguerri à côté d’une icône de la musique congolaise moderne qu’est Koffi Olomidé, Fally Ipupa travaille son premier album solo, Droit chemin, qu’il compte larguer sur le marché de la chanson au cours de l’année 2006, avec la bénédiction de son patron. Il participe activement aux travaux d’enregistrement du prochain opus solo de Koffi Olomidé, « Danger de mort ».

Source: Martin Enyimo du journal Le potentiel


Pour toutes informations supplémentaires concernant l’artiste pendant toute sa carrière
musicale et l’achat de ses chansons contactez :
Larumbacongolaise1@yahoo.fr ou sur le site internet dans la boutique.
Téléphone :+0033 625027865
 

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. armand franck dit :

    jador ta music c est grace a sa que jai eux ma petit femme

  2. jean paldamatala dit :

    votre music me va ien fally.

  3. eritier dit :

    pourquoi faut-il toujours qu’on accorde des propos provocateurs à l’endroit des artistes faisant preuve de talent et qui s’epannouisse aisement de leur musique! faut-il toujours qu’on les lapides avec des propos repuniants du genre: ils sont tous dans des loges?

  4. balou Oswald dit :

    vieux père Fally tu na plus rien prouvé suis fan je kif tous tes

  5. l'or balizamua dit :

    Na lela yo foooor avec toute ma famille que le tre haut te garde

  6. diakite moussa dit :

    i love

  7. bouckitha hemerand dit :

    tu est le meilleur de tous les musicien de la RDC

  8. mampuya dit :

    Nalinga ka ba zembo na yo mingi nzambé a pambola yo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − trois =