Nouvel album : La belle époque musicale du Congo

CD La belle époque musicale du Congo

CD La belle époque musicale du Congo

Le guitariste DINO VANGU et le trompettiste NTUMBA VALENTIN viennent de produire un CD de 12 morceaux qui nous invitent à revivre « la belle époque musicale du Congo 1». L’objectif visé par ces deux artistes est de protéger la base de la musique congolaise. Ils souhaitent amener la génération actuelle à mieux connaître et aimer ce que nous pouvons qualifier de rumba classique du Congo. Celle qui fait danser toute l’Afrique et le monde.

Voyez, m’a dit Ya DINO VANGU, en Occident, on étudie la musique classique de Mozart, Haendel Beethoven, et j’en passe. Nous avons le devoir de ne pas oublier les classiques de la rumba congolaise qui résulte d’un mélange harmonieux entre la musique, le rythme de nos différents peuples et les instruments modernes que les Africains, déportés à Cuba, ont pu maîtrisés.

Dino Vangu, guitariste congolais

Dino Vangu, guitariste congolais

DINO VANGU n’a pas l’ambition de créer une école de la rumba classique, ni de rivaliser avec la Cultrana, l’école de la musique classique, à Kinshasa. Le guitariste virtuose voudrait, modestement, que les jeunes connaissent les oeuvres de ces artistes de la rumba classique et que ceux d’entre eux qui jouent d’un instrument, essayent de les suivre, en gardant la base de leur musique pour qu’elle ne disparaisse pas. « Je souhaite être le « petit maître d’école» de cette rumba classique. Je suis prêt à aider les jeunes qui s’intéressent à cette musique noble », répète le Maestro de la rumba congolaise. C’est une école gratuite, un cadeau à notre actuelle jeunesse et à la génération future.

En évoquant la musique actuelle, Dino Vangu regrette en ces termes : « Des amis Ivoiriens m’ont interpellé en me disant : vous avez perdu votre musique congolaise qui a tendance, aujourd’hui, à exhiber les fesses qui bougent. Le mapouka ivoirien, va plus loin et montre « tout »… Aujourd’hui, on privilégie les cris, la dédicace des noms, le manque de pudeur. Les instruments sont noyés dans le vacarme du bruit.

C’est vrai, qu’il faut laisser évoluer la musique, dit Ya Dino, mais, nous devons garder le Basic de nos grands compositeurs, Luambo Franco, Joseph Kabasele, Nico Kasanda, Simaro Lutumba, Tabu Ley, Edo Nganga, Franklin Boukaka, Lycie Eyenga… Leur musique paraît romantique et éducative. Elle s’écoute en famille, toutes générations confondues, enfants, parents et grands-parents. Chant et instruments s’exécutent harmonieusement. Certains nous ont quittés. Si nous lâchons, leur musique aussi, risque d’être enterrée.

Valentin Ntumba, trompettiste congolais

Valentin Ntumba, trompettiste congolais

Ceux qui veulent imiter Dino Vangu et Valentin Ntumba pour pérenniser la rumba classique congolaise peuvent le faire. Voilà pourquoi, Dino insiste pour que le public apprenne à apprécier, à sa juste valeur, le patrimoine de la belle époque musicale du Congo. C’est la musique de la culture de l’élégance. La rumba congolaise classique se danse avec élégance, dans l’habillement et le comportement, costume cravate, pour le cavalier et tenue de sortie, pour la cavalière.

Le CD de La belle époque musicale du Congo sort au bon moment où les familles et les amis se préparent pour se retrouver ensemble pour fêter le Noël et le Nouvel an. Il est-là, pour nous égayer dans l’élégance.

 

NZUNGA MBADI
© Copyright Univers Rumba Congolaise

 

1. Dans les bacs : FNAC, Chez Henri BHA Electronic, 101 rue du Fg St Denis 75010 Paris, ainsi que chez Diego Music, SAINT-NICO, Bob Maswa, etc… au Château Rouge, Paris 18è et sur les sites de vente musicale en streaming

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + six =