Le Général de la rumba congolaise Matumona Defao est mort

De son vrai nom, François LULENDO MATUMONA, le GENERAL DEFAO pour les mélomanes a tiré sa révérence, des suites d’une crise diabétique provoquée par le Covid 19, ce lundi 27 décembre 2021 à 20 heures à l’hôpital LAQUINTINIE dans le quartier AKWA à DOUALA où il était arrivé une semaine auparavant pour une production privée.

En effet, le GENERAL DEFAO avait été invité à Abidjan où, avec BOZI BOZIANA, il s’était produit dans une soirée dénommée « 24 heures Rumba ». A l’issue de cette dernière, il reçut l’invitation de se produire dans un anniversaire à Douala. Pourtant depuis Abidjan, les effets de la grippe saisonnière avaient commencé à le bousculer mais, bosseur comme à ses habitudes, il a tenu à honorer le contrat qu’il venait de signer pour la prestation à Douala. Arrivé à son hôtel vers 4 heures du matin, il eut une première alerte. DEFAO s’est endormi jusqu’à 20 heures, incapable de quitter son lit. C’est grâce à l’intervention de la police que la porte de sa chambre a été brisée pour qu’on se rende compte que sa santé déliquescente était devenue préoccupante. Le reste n’est que la succession de mauvaise prise en charge de sa santé qui, pourtant, ne cessait d’afficher des signaux d’alerte.

Malgré cela, il finit par se produire à la fête privée à laquelle il avait été invité. Le comble est qu’il fut incapable de livrer la prestation à laquelle les invités s’attendaient. Au bout de deux chansons mal interprétées, DEFAO s’est senti essoufflé et très fatigué. Ainsi, le producteur lui-même se rendit compte de son état et l’exonéra de l’obligation de continuer sa prestation, tellement que l’artiste n’était plus dans son art. Ce dernier lui-même dut s’excuser auprès de son public pour son état de santé qui ne lui permettait pas de leur donner la prestation qu’il méritait. Comme la fête était dans un village à quelques kilomètres de Douala, DEFAO ne put se reposer et n’eut pas d’assistance médicale. Il dut rester à la fête jusqu’à 4 heures du matin avant d’être ramené à son hôtel à Douala. De là, dans la journée, les choses se sont précipitées jusqu’à l’issue fatale.

Saisi de malaise dans sa chambre d’hôtel et amené en urgence à l’hôpital, il entre dans un profond coma. Diagnostiqué hypertendu, diabétique et positif au Covid 19, il était dans un état critique, il n’en est plus sorti. Ses nombreux fans informés de son état et qui espéraient le revoir sur pieds sont restés dans une interminable attente voyant leur espoir se réduire comme peau de chagrin.

Né le 31 décembre 1958, le Général Defao était à quatre jours de fêter ses 63 ans d’âge quand la mort a décidé de l’emporter dans son cortège pour l’au-delà. Auteur compositeur et danseur haut de gamme, Def pour les intimes, laisse une longue discographie, toute, à son honneur. Après une longue période passée loin de sa terre natale, il venait, en 2019, de regagner son pays la RDC avec dans sa gibecière plusieurs projets en vue, mais c’était sans compter avec le temps. Son heure a sonné sans crier gare. Lui qui adorait la sape s’en est allé, laissant le tout derrière lui ; comme pour confirmer qu’on vient au monde mains vides et qu’on retourne à la terre sans rien emporter. L’homme est mort, que vive à jamais l’artiste !

© Copyright Univers Rumba Congolaise

Dates clés

Très important :

Pour toutes informations supplémentaires concernant l’artiste pendant toute sa carrière musicale et l’achat de ses chansons contactez :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − 6 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Univers Rumba Congolaise 2012-2020
Site web créé par WIT Créations