Pongo Landu Alfride alias Pongo Love 1956 – 1990

2 réponses

  1. golé gnéméa roger dit :

    Il y a rarement dans la vie des hommes et des femmes qui font bien leurs devoirs, maman M’pongo Love tu es un modèle. Toute petite la chanson t’a choisie, l’école t’a appelée M’pongo Love, après tes études le bureau t’a accueillie mais enfin tu as opté pour la chanson. Pour un adieu le ciel t’a appelée mais ton nom reste dans nos mémoires oh! M’pongo Love, oh! M’pongo Love etc..
    Je te remercie pour tout ce que tu as fais pour nous tes fanatiques. Que le Dieu tout puissant t’utilise pour chanter ses louanges maman.Nous t’aimons très fortement.

  2. golé gnéméa roger dit :

    Je remercie de tout coeur les initiateurs de ce site Univers Rumba Congolaise que je viens à peine de découvrir. Merci pour ces artistes que vous avez bien voulu immortaliser. J’estime que vous avez abattu un grand travail que vous devez couronner par des supports (comme des livres dédiés aux artistes qui ont vécu et que les jeunes générations ne connaissent même pas ). Je suis de la Côte D’Ivoire et je suis au regret de vous dire que les différents gouvernements congolais qui se sont succédés n’ont pas accompagnés les efforts des artistes congolais sinon l’Afrique devrait avoir pour langue commune le lingala utilisé par les artistes congolais. C’est vraiment regrettable que les congolais ne puissent pas reconnaître qu’ils sont une puissance culturelle en Afrique avant d’être une puissance minière. Moi qui vous écris mes parents ont dansé la rumba et interprété les chansons des artistes sans savoir ce que cela signifiait mais j’ai eu la chance d’apprendre le lingala après la mort de mon artiste M’PONGO LANDU LOVE et depuis ce jour mes yeux se sont ouverts et j’ai compris que le Congo est une puissance en Afrique et il doit maintenant prendre sa place de leader sur le continent. Par amour de la culture congolaise, je me suis rendu au Congo et je me suis marié à une congolaise. J’aime le Congo et je rends hommage à tous les artistes congolais en vie ou décédés qui ont fait la promotion de leur pays et surtout à M’pongo Love qui n’a pas chanté en vain. De: Golé Roger, ( Abidjan – Côte D’Ivoire )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × un =