Mose Se Sengo Ferdinand alias Fan Fan

Guitariste, chanteur, auteur-compositeur interprète (Congo RDC)

Mose Fan Fan, né Mose Se Sengo en 16 Octobre 1945 à Kinshasa dans l’actuel Congo RDC. Son histoire en tant que guitariste professionnel travaillant dans la musique urbaine Congolaise depuis plus de 50 ans commence dès 1961.

Ses débuts dans la musique :

Guitariste Maître Mose Fan Fan a commencé à jouer de la musique en 1958 quand il a été envoyé à l’école d’embarquement dans le Kinanga. En 1961, il devient guitariste amateur et remplace dans l’orchestre Micra Jazz, Simaro Lutumba qui doit répliquer pour l’orchestre « Congo Jazz » avec Gérard Madiata et Raymond Brainks. L’orchestre Micra Jazz était partir en tournée a Brazzaville pour jouer dans le club Bakekolo Bar, mais ceci n’a pas duré longtemps car l’orchestre Micra Jazz s’est rapidement disloqué. Il a intégré l’orchestre « Jazz Babalou » avec Phil Philo et Raymond Tanglé avant d’être recruté par le propriétaire du Club « Maison Mère » à Boma pour former l’orchestre « Ryckem Jazz » à la fin de 1962.

Jusqu’en 1964 il resta à Boma, l’ex-capitale du Congo-Belge avec Mario, Pickalo, Marquise, Adjoph et Hippolite Mbaki dans l’orchestre Ryckem Jazz avant de rejoindre Pierre Rassin et son Jazz Quatet dans une boite de nuit à Pointe Noire (Congo-Brazza). Mais les conflits politique qui anime les deux Congo, l’oblige à regagner Léopoldville (Congo-Kinshasa) son pays.

Ses premiers enregistrements :

A son retour à Kinshasa, il rejoint Rickem Jazz puis Révolution pour les spectacles en soirée faible clé comme guitariste vedette. Son premier enregistrement était en 1965 avec l’orchestre « Jazz Baron » avec des amis (Difaustin, Freddy Mbole et Tejos) et apparenté dans nombreuses sortie de disques en Afrique y compris orchestra « Revolution » et sa participation dans différents groupes avant de rejoindre le renommée TP OK Jazz. Il avait enregistré au studio « Renapec » ses deux premières chansons sur disque « Muana Para » et « Geogette ».

De 1966 à 1967, Maître Mose Fan Fan était appelé à rejoindre l’orchestre « Révolution » avec Kwamy Mussi, Mulamba Mujos, Armando Brazzos, Musekiwa Isaac, Dessoin Bosuma, Christoff Djangi et Piccolo les musiciens sortant de « TP OK Jazz » qui ont formé le groupe. Ils ont voyagé de Mbandaka à Lubumbashi, de Kishasa à Bruxelles avant que le groupe se disloque. La même année les autres musiciens de « TP OK Jazz », avec cette fois ci, Verckys Kiamuangana, Simaro Lutumba, Gilbert Youlou, Lola Djangi Checain, Simon Moke et Francis Bisthoumanou étaient venus le chercher pour un zongzing au studio Macodis à Limeté où ils ont enregistré quatre disques dont le titre d’une chanson de Simaro “Na ko koma mokristu”.

Ses débuts dans l’OK Jazz :

De 1968 à 1973, durant l’absence de Franco pour voyage d’affaire, Verckys, qui était le chef d’orchestre, ainsi que les autres musiciens lui ont proposé de faire quelques concerts avec eux car Bavon Marie Marie, ne pouvait pas remplir la tache de jouer avec les deux groupes « Negro Succé » et « OK Jazz » de son grand frère. Maître Mose Fan Fan, accepta l’offre sans rentrer dans l’OK Jazz et au retour de Franco il se fit engagé directement comme membre de « TP OK Jazz ». Il y restera pendant 5 ans comme guitariste soliste et sous chef d’orchestre. Il avait composé quatre chansons dont la plus populaire était « Djemelase » jouée avec Franco.

1973-1974 : une année difficile

Fan Fan démissionna de son poste dans l’orchestre pour rejoindre Bisthou, Vicky Longomba et Youlou dans « Lovy Zaire », mais très vite il senti qu’il avait fait une erreur et avec Youlou et Kwami Mussi il forma le « Somo-Somo » qui ne vivra pas bien longtemps fautes d’instruments. A partir de cette année là, Fan Fan quitta le pays pour ne plus y revenir.

La carrière solo :

Dès 1975, Maître Mose Fan Fan s’est engagé dans la promotion et la production musicale. Il a été engagé par une maison de production musical « Till Company Ltd » à Ndola (Zambia) où il a été s’établir en Lusaka comme musicien indépendant sole trader jusqu’en 1977. En 1977 il partit pour la Tanzanie. Il était associé dans l’orchestre « Makassy » sur un contrat de performance dans l’hôtel touristique « New Africa Hotel » a Dar es Salaam et avait enregistré un album qui était publié par A.I.T. Records Company avec Ronny Andrwes. En 1979, il joua dans l’orchestre Maquis du Zaire et Safari Sound tous deux étaient des groupes de Congolais résidents en Tanzanie puis il créa l’orchestre Super Matimila.

Sa carrière internationale :

De 1980 à 1983, il enregistra à Nairobi au Kenya, plus de six albums avec A.I.T. Records, CBS Records et Phonogram Records (Kenya) accompagné des orchestres Super Mazembe, Orchestre Virunga et Les Kinois portant le nom de « Somo-Somo ». Il est ensuite venu s’établir en Grande-Bretagne comme résident et il reforma son groupe « Somo-Somo » avec des jazz musiciens d’origine britannique et enregistré son premier album « Somo-Somo London » et des tournées un Grande-Bretagne et Europe Central.

De 1983 à 1985, il a enregistré son deuxième album sous le titre « Somo-Somo Paris » en France avec les musiciens de l’Afriza qui se sont réfugiés en France après leurs tournée avec Tabuley Rochereau, en continuation toujours avec son groupe « Somo-Somo » de Londres.

De 1986 à 1988, une long tournée l’a conduit en Australie, New Zeland, Zimbabwe et en Amérique. A son retour à Londres il apprit qu’un jour avant son retour Franco était venu à Londres mais son état de santé était inquiétant. Surpris, le lendemain Fan Fan a pris l’avion pour se rendre en Belgique où Franco était hospitalisé et où il a rencontré Musekiwa Isaac et Desoin Bosuma qui lui ont expliqué l’état de santé du Grand Maitre. Il comprit que c’était un SOS, et retourna à Londres pour demander de l’aide à l’union des musiciens mais c’était trop tard Franco était déjà mort.

De 1989 à 1992 : Avec l’aide de Rondot, saxophoniste qui était venu le voir à Londres, et de la maison de disque Stern’s Records il enregistre l’album “Bakitani” sous le nom de “Bana OK”, que Simaro avait récupéré après la mort de Rondot Kassongo, avec les musiciens restant de TP OK Jazz, y compris Papa Noël, Rondot Kasongo, Malage etc…

Entre 1993 et 1994, la maison de disque “RetroAfric” basé a Londres a reproduit au marché Européen toutes ses œuvres enregistré a Kinshasa “La belle Epoque” en 1971 avec Delé Pedro l’ex saxophoniste de TP OK Jazz basé en Belgique.

De 1995 à 1998, il a enregistré son troisième album avec la maison de disque Stern’s Records, un tournois de la Grande Bretagne a été organisé avec les musiciens Congolais basé en France, Belgique et au Congo au nom de Somo-Somo Ngobila.

En 1999, sort son quatrième album « The Congo Acoustic released » par la maison de disque TRIPLE EARTH RECORDS de Iain Scott basé a Scotland.

En 2004, Maître Mose Fan Fan créé sa maison de productions musical LAA (Les artistes Associés) et sort son premier album CD “BAYEKELEYE” sous ce label.

En 2011, il a enregistré son dernier album CD+DVD « MUSICATELAMA » sortie en 2012 en continuant à tourner son équipe avec des musiciens Congolais basé en Grande Bretagne.

Discographie

Albums
• 1975: Dje Melasi avec TP OK Jazz
• 1994: Belle Epoque
• 1995: Bonjour Bonjour
• 1999: Congo acoustique
• 2005: Bayekeleye
• 2011: Musicatelama

Hassan Paulka Lengo
Univers Rumba Congolaise

TRÈS IMPORTANT
Pour toutes informations supplémentaires concernant l’artiste pendant toute sa carrière
musicale et l’achat de ses chansons contactez :
Larumbacongolaise1@yahoo.fr ou sur le site internet dans la boutique.
Téléphone :+0033 625027865

Articles similaires

Fanfan Mose

Laisser un commentaire

© Univers Rumba Congolaise 2012-2018
Site web créé par WIT Créations