Eyenga Moseka Lucie alias Lucie Eyenga 1934 – 1987

4 réponses

  1. golé gnéméa roger dit :

    Je suis né en 1963. Je suis de nationalité Ivoirienne. La musique congolaise a très longtemps été en vogue dans mon pays mais je n’ai pas eu l’occasion de connaitre les précurseurs de la musique congolaise. C’est seulement en 1990 juste après la mort de M’pongo Love que j’ai commencé à véritablement chercher dans le passé culturel congolais qui affiche tout une longue liste de grands artistes. Je regrette de n’avoir pas connu ces talentueux artistes qui sont tous décédés. Lucie Eyenga était une des leurs. Sa voix lui était spécifique et je pense à son époque, à tout ceux qui étaient emportés par sa voix suave. Belle époque. Lucie Eyenga a été celle qui a contaminée tout une lignée des femmes de la musique congolaise. Elle reste immortelle car le talent ne meurt jamais. Que Dieu prenne pitié de toi maman Lucie.

  2. Merci à Univers Rumba pour cette oeuvre de conservation du patrimoine culturel kongo.

  3. MAWETE dit :

    La belle voix de la musique congolaise de tout le temps nous apprend ce que nous devons redevenir.

  4. pique dard dit :

    en termes de mélodie, de celles qui vous vont fermer les yeux comme mieux apprécier un goût, “nabanzaki” avec la voix si limpidement féminine de lucie eyenga, n’est pas en reste avec les grands tubes internationaux comme “when a man loves a man” (percy sledge)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 4 =