Bholen Bombolo wa Lokole Léon 1936-2006

Guitariste auteur-compositeur (Congo RDC)

Bholen : Ses débuts

Bholen, de son vrai nom Léon Bombolo wa Lokole, est né le 11 juillet 1936 à Kinshasa. Il effectue ses premiers pas dans la musique en apprenant la guitare auprès de mentors et peaufine ses connaissances auprès de Raymond Brainck et de Nedule Papa Noël.

Il débuta sa carrière en 1957 dans l’orchestre « Vedette Jazz » auprès des Baguette, Lasso, Mujos… avant de rejoindre l’O.K Jazz en tant que guitariste accompagnateur en 1959 et jusqu’en 1961, période durant laquelle il côtoyait Luambo Franco, mais aussi Dihunga Djeskain, Albino Kalombo, Bosuma Dessoin, tous musiciens confirmés ainsi que deux nouveaux chanteurs Mujos et Kwamy.

 

Guitariste et auteur-compositeur talentueux

Guitariste au doigté remarquable, Bohlen montre aussi ses talents d’auteur-compositeur avec ses premières oeuvres « Zonga Catho moke », « Nabina na Chérie » et « Cha cha cha mélodie Africana » qui rencontrent un large succès. Dans le même temps, l’O.K Jazz de Luambo Franco connait un succès retentissant avec des titres comme « Mobembo ya Franco na Uélé », « Franco cantare » ou encore « Mama Yseud ». Guitariste convoité par l’ensemble des orchestres, Bholen décida de rejoindre Vicky Longomba, avec lequel il forme le groupe Negro Succès. Brazzos Armando et Djeskain Dihunga rejoignent aussi le groupe et ensemble ils produisent des disques avec la maison de disque Loningisa.

 

Orchestre Negro Succès : des errements au succès

Cependant, cette première aventure tourne court avec le départ de Vicky et Brazzos pour l’O.K Jazz, mais Bohlen persiste dans son projet. Il intègre, en 1963, le groupe City five composé de musiciens ressortissant de nombreux pays africains et se produisent à Kinshasa dans la boite de nuit « Afro Mogambo ». C’est en 1964, que Bholen ressuscite son groupe Negro Succès avec Bavon Marie Marie, Empompo Deyes, Bijou, Rocky, Amba Zozo,… Très vite, le groupe connait un succès retentissent et les enregistrements se succèdent. En 1967, il caracole au hit parade de l’Afrique avec la chanson « Bana quinze ans » composée par Bholen et voit sa réussite se poursuivre jusqu’en 1970 avec des titres comme « Nakota Zebola », « Ma Hele », « Bila François », « Magie ».

 

La fin de l’Orchestre Negro Succès

Mais suite au tragique décès de Bavon Marie Marie, le groupe commence à sombrer doucement jusqu’en 1973 où Bholen, n’ayant plus d’énergie pour relancer, il décide de mettre fin à sa carrière musicale.

Hassan-Paulka (Lengo)
Univers-rumba

TRÈS IMPORTANT
Pour toutes informations supplémentaires concernant l’artiste pendant toute sa carrière
musicale et l’achat de ses chansons contactez :
Larumbacongolaise1@yahoo.fr ou sur le site internet dans la boutique.
Téléphone :+0033 625027865

Articles similaires

Bholen Bombolo, OK Jazz

Comment

  • Je suis un fan de l’orchestre Negro Succes depuis ma jeunesse. Mon souhait est que vous publiez une bonne partie des chansons du même orchestre que malheureusement on ne trouve plus sur le marché. Ce qui m’étonne c’est le fait de n’avoir aucun film ou une vidéo de l’orchestre Negro Succes.

Laisser un commentaire

© Univers Rumba Congolaise 2012-2018
Site web créé par WIT Créations