Baba Gaston

Baba Gaston

Chanteur Auteur-compositeur interprète (Congo RDC)

Baba Gaston : Ses origines

Baba Gaston est né le 5 Juillet 1936 à Likasi, près de Lubumbashi dans la province du Shaba, Est de la RD Congo. Il a changé son nom à Ilunga Chenji Kamanda wa Kamanda Omer Gaston après que Mobutu a décrété que les ressortissants du Zaïre devait remplacer leurs noms chrétiens avec ceux d’Afrique.
Il ramassa sa première formation musicale à partir d’un pianiste grec, Léonide Rapitis, et eu un hit avec “Barua kwa Gaston Mpenzi” alors qu’il était encore à l’école.

L’Orchestre Baba National

Quand il était de 20 il a formé le Baba Orchestre National, dont il a pris sur une longue tournée à travers la Zambie, le Zimbabwe et plusieurs pays européens avant de devenir l’un des premiers musiciens congolais à s’installer dans l’Afrique orientale dans les années 70. Evani Kabila Kabanze, qui devait plus tard à l’étoile avec Les Mangelepa, chanté avec l’Orchestre Nationale Baba à Lubumbashi. La bande utilisée pour se rendre à Kinshasa pour enregistrer. Selon Kabanze, dans le courant de 1971, en raison de mauvais état des routes au Congo, ils ont pris la route Kisangani par le biais Kilemi qui se trouve sur la frontière congolaise avec la Tanzanie. Mais, au lieu de procéder à Kinshasa, ils ont décidé d’entrer Afrique de l’Est, après avoir entendu des studios superbes de la région.

Le groupe s’installe à Dar-es-Salaam pour quatre ans. Ils l’ont trouvé moins cher là-bas et a construit une base de fans solide. Pour l’enregistrement ils traverser la frontière et se rendre à Nairobi. Mais, quatre ans plus tard, en 1975, Baba Gaston a décidé de déplacer la bande à Nairobi quand ils ont réalisé qu’ils avaient une suivante encore plus grand là-bas.

Musiciens congolais ont fait des vagues au Kenya depuis les années 1950. Il était le congolais OS Afrique Band qui a ouvert à Nairobi le célèbre club de Starlight en 1964. Mais il n’était pas jusqu’à ce milieu des années 1970, après l’adoption de l’engouement soul américaine, que la musique du Zaïre a commencé à dominer les boîtes de nuit de la ville. En tant que compositeur et leader de groupe, Baba Gaston était prépondérant dans la scène musicale au Kenya pendant trois décennies, et est considéré comme l’un des parrains de la pop kenyane.

Il a chanté la plupart du temps en swahili. Ses airs ont été très populaires et restent persistantes. “Kakolele Viva Noël” (chant par Kasongo Wakanema qui, plus tard rejoint Super Mazembe) lui a valu un prix d’or, la vente de plus de 60.000 pour Polygram. Autres visites mémorables étaient «Ilunga Ilunga,” “Kai Kai,” et “Mayasa.” Il a rarement touché à la politique, mais un chant de louange à Mobutu en 1983 lui a valu un disque d’or du président.

Le succès

Baba Gaston fois fièrement revendiqué, il avait joué avec plus de 700 musiciens et que son groupe était une école de formation virtuelle. Il y avait un autre aspect de la statistique, cependant, que Hanz Kinzl, gestionnaire des producteurs de phonogrammes, l’étiquette la deuxième plus grande au Kenya, a dit, “Baba est une personne extraordinaire. Il a cette image paternelle sur lui, et je pense que c’est tout à fait sincère. En Afrique vous êtes riche, si vous avez un gros ventre. Si vous pouvez démontrer que vous êtes un grand homme, vous êtes également considéré comme un homme riche et une personnalité importante. Ce qui signifie qu’il prend la majorité de tout ce revenu sa musique lui fournit, à l’insatisfaction des membres de la bande. Par conséquent, il n’y a guère de la bande à Nairobi et au Kenya, qui a rompu aussi souvent que Baba “.

La fin de l’Orchestre National Baba
L’insatisfaction de montage pendant deux ans a atteint son paroxysme en Juillet 1976 lorsque plusieurs membres, y compris Bwami Walumona, Kasongo Wakanema, Evani Kabila Kabanze (chanteur / compositeur), Kalenga Nzaazi Vivi (chanteur / compositeur), Lutulu Kaniki Macky, et Twikale wa Twikale séparé de Baba Nationale pour former l’Orchestre Les Mangelepa. Autre divise conduit membres dissidents de Bwambe Bwambe, Pepelepe, et Viva Makale.
Les noms qui accède à la notoriété avec Baba Gaston incluant Starzo Esta ya (la force derrière le Festival du Zaïre), Badibanga wa Tshilumba Kaikai (chanteur / compositeur, plus tard, avec Les Mangelepa), Mukala Kayinda Coco, Jimmy Kanyinda, Aloni Vangu, Mukala wa Mulumba Bebe , Zainabu, Pepe Mato, Yassa Bijouley (maintenant à Mombasa, Kenya), Lisasi Ebale Mozindo, Zengele Saida, William Tambwe Lokassa, Kasongo Fundi, Kazadi wa Mbiya Saleh Bambu, médico Bwala, Lukangika Maindusa Moustang, Lumwamga Mayombo Ambassedeur, Mukala wa Mulumba , et Zadios Tshimanga.

Une chanteuse qui a chanté avec Gaston était Nana Akumu wa Kudu. Elle est aussi connu pour son chant avec Pepelepe à Nairobi avant de rejoindre Franco et l’OK Jazz dans la chanson à succès «Mamou». Elle effectue toujours à Bruxelles, soutenue par son mari Djo Mali et ex-guitariste Dieudos Les Noirs.
D’autres anciens, qui ont maintenant décédés, notamment John Ngereza (qui a conduit plus tard Les Wanyika jusqu’à sa mort en Février 2000), Shoushou (Tchou Tchou), Lutulu Kaniki Macky (un chanteur / compositeur), Bosho Kayembe Nyonga (qui a dirigé festival Libaku dans Nairobi avant sa mort), Tabu Nkotela Kiombwe (décédé à Mombasa, au Kenya, en garde à vue sur une accusation de vol).

Baba Gaston est décédé le 25 Mars 1997, tout en vivant à travers la frontière, en Tanzanie, où il avait déménagé depuis sa retraite de la scène musicale en 1989. Il est enterré au cimetière Lang’ata à Nairobi. Un musicien prolifique et apparemment aussi un père prolifique.

rassemblées par Paul Johnston à partir de:
Peter Ingolo
Odindo Ayieko
Muttu Mondiya Mama: Musique et Musiciens de l’Est et en Afrique centrale
Graeme Ewens: Afrique du O-Ye, Da Capo, 1991!
Douglas Paterson, «Kenya: La vie et l’époque de la pop kenyane” dans Le Rough Guide to World Music Vol 1 (Afrique, Europe et Moyen-Orient) par Simon Broughton, Mark Ellingham, Richard Trillo (éditeurs), Londres, Rough Guides, 1999

Source : http://muzikifan.com

Avertissement: Je ne prétends pas un crédit pour toute rédaction de cet article. Il s’agit d’un classement à partir des sources mentionnées ci-dessus. Si le matériel provenant d’autres sources s’est glissée en elle est involontaire. S’il vous plaît faites le moi savoir afin que je puisse donner du crédit lorsque elle est due.

Hassan Paulka
Univers rumba congolaise.

 

Chanteur Auteur-compositeur interprète( Congo RDC )

TRÈS IMPORTANT
Pour toutes informations supplémentaires concernant l’artiste pendant toute sa carrière
musicale et l’achat de ses chansons contactez :
Larumbacongolaise1@yahoo.fr ou sur le site internet.
Téléphone :+0033 625027865

Articles similaires

Laisser un commentaire

© Univers Rumba Congolaise 2012-2018
Site web créé par WIT Créations