Catégorie : Chroniques du mois

Les chroniques du mois

Papa Noël Nedule Prononçant un discours au nom de tous les artistes lors de la remise des médailles du «Prix National de Mérite de la Culture et des Arts »

RDC : La remise des médailles du «Prix National de Mérite de la Culture et des Arts » fait des mécontents dans la diaspora

Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a procédé le 29 décembre 2015 à la remise des médailles du « Prix national de mérite de la culture et des arts » aux 90 artistes et personnalités du monde culturel évoluant au pays et à l’étranger. Mais certains artistes congolais de la diaspora, qui n’ont pas été nominés, se sentent marginalisés et s’interrogent sur la procédure de sélection des récipiendaires.

LUAMBO MAKIADI alias FRANCO

LUAMBO MAKIADI : tailleur, un tableau virulent peint en métaphore

Tailleur, un titre évocateur d’amers souvenirs pour certains, le retour de la manivelle ou l’effet boomerang pour d’autres. Cette chanson est un pamphlet lancé à l’endroit d’un haut magistrat qui avait eu le malheur d’initier et d’exécuter le dossier à la base de l’emprisonnement de LUAMBO pour atteinte à la pudeur à la suite d’exécutions publiques de certaines chansons à caractère pornographique.

Franco, le sensibilisateur et mobilisateur des masses

François LUAMBO MAKIADI LOKANGA LA NDJO PENE alias Grand Maître Franco était un artiste au talent multiforme dont l’écriture avait le mérite de pouvoir, selon la volonté de son auteur, conscientiser, réveiller ou bousculer les consciences, convaincre les indécis, provoquer ou même choquer ceux qui ne partageaient pas avec lui les mêmes convictions. A ce propos, Franco était un homme de convictions, et il savait très bien les assumer.

LUAMBO MAKIADI alias FRANCO

LUAMBO MAKIADI : Tableau d’une scène de rivalité

La rivalité et les scènes de jalousie entre femmes sont des thèmes très récurrents dans la musique congolaise moderne. La raison en est bien simple : la polygamie, bien que proscrite par la législation, est toujours présente dans la société congolaise, et le dérèglement sexuel des hommes s’y porte à merveille.

LUAMBO MAKIADI alias FRANCO

LUAMBO MAKIADI alias FRANCO, peintre populaire de sa société

Premier article d’une série de 4 articles sur l’artiste Franco LUAMBO MAKIADI. C’était un certain 12 octobre de l’année 1989 que celui que le monde artistique a connu sous le pseudonyme de Grand Maître Franco avait quitté cette vie qu’il se plaisait pourtant bien à peindre, non avec un pinceau, mais avec toute la douceur, toute la force et parfois même avec toute la virulence des mots comme il savait si bien le faire.

Communiqué : HONNEUR AU GRAND MAITRE LUAMBO MAKIADI ALIAS FRANCO DE MI AMOR

A partir de ce mois anniversaire de la mort de LUAMBO MAKIADI, Univers rumba congolaise prie toute personne intéressée qui voudrait porter son témoignage sur la vie et l’œuvre de cet artiste de bien vouloir le contacter à cet effet. Les photos de l’artiste et d’autres supports pouvant contribuer à honorer sa mémoire tout au long de cette commémoration sont les bienvenus.

Les Retrouvailles des anciens musiciens de l’Afrisa International

Les Retrouvailles des anciens musiciens de l’Afrisa International ont été marquées par la réalisation d’un double album CD/ DVD. Les années ont beau s’écouler depuis la disparition de TABU LEY le Samedi 30 Novembre 2013 à Bruxelles, il est toujours aussi difficile de se faire l’idée que “Mokitani ya Wendo” n’est plus parmi nous.

Nouvel album : Les Reliques de la musique congolaise

Formidable chef-d’œuvre, l’album «Les Reliques de la musique congolaise» possède une influence considérable sur la renaissance de la rumba fondamentale de l’école Afrisa. Toutes les compositions somptueuses, fécondes, découvrent une conception nouvelle de l’accompagnement rythmique.

Le nouveau single de Solo Sita, « Mary Jo »

Le nouveau single de Solo Sita, « Mary Jo »

A l’approche de la sortie de son nouveau single, « Mary Jo », le chanteur congolais Solo Sita dévoile une version du clip. Le chanteur a choisi spécialement d’enregistrer en hollande (Utrecht) au studio cisco Sound, l’un des meilleur studio du pays. « Mary Jo », une chanson très bien arrangé par une équipe des musiciens passionnés et expérimentés tel que : SOS Watondo guitare solo et rythmique, Cisco guitare basse, Sisco batterie et Solo Sita chant et réalisation.

Artistes congolais de l’étranger: les oubliés de l’histoire officielle

A l’initiative du ministère de la Jeunesse, Sports, Culture et Arts, dirigé par Baudouin Banza Mukalayi Sungu, le 1er prix national du mérite de la culture et des arts a été remis, le vendredi 4 juillet 2014 au salon du Grand Hôtel de Kinshasa, à 74 lauréats du monde culturel congolais. Une démarche somme toute louable, car il est indécent d’attendre toujours le jour des funérailles de leur disparition pour leur rendre hommage. Mais force est de constater que les artistes congolais de l’étranger ont été purement et simplement exclus de cette grand-messe. L’oubli posthume pour une certaine catégorie d’artistes congolais a-t-il déjà commencé de leur vivant ? La RDC...

Canta Nyboma « El Unico »

L’Incomparable Canta Nyboma « El Unico ». Brillant héritier de la Rumba originale

C’est l’unique voix congolaise qui a su s’adapter aussi aisément dans tous les styles qui ont marqué la musique congolaise dans les années 70, au sein des groupes faisant partie de l’écurie Veve. Mais, Nyboma a su rester au top de sa forme en intégrant tous les courants musicaux des années 80 aux années 2000, avec comme ambition ; jouer le rôle primordial dans la réhabilitation de la rumba originale.

A la mémoire d’un grand précurseur de la musique congolaise moderne: Paul KAMBA

Après la dénomination en 1953 par la Municipalité de Brazzaville d’une rue Paul Kamba (sur la demande de François GANDOU, syndicaliste CATC) dans l’arrondissement n°3 Poto-Poto. L’exhumation en Mars 1974 par l’UNEAC (Union nationale des écrivains et artistes congolais) de la dépouille de Paul KAMBA de l’ancien cimetière de Moukounzi-Ngouaka à Bacongo, pour le cimetière du Centre ville. L’appellation le 19 Avril 1981 par le Ministère de la culture et des arts de : l’Ecole Nationale des Beaux-arts, Paul KAMBA. Le mois d’octobre 2000 a vu l’organisation, par le Ministère de la culture et des arts chargé du tourisme, de la première Edition Challenge Paul Kamba 2000. Cette activité musicale...

Présentation du livre de Faugus Izeidi “Les coulisses de la Musique Congolaise de l’African jazz à l’afrisa” le 15 octobre 2012 à 16h sur le plateau d’Africa N°1.

Sorti en 2012 aux éditions Paari, “Les coulisses de la Musique Congolaise de l’African jazz à l’afrisa”. Rien n’était laissé au hasard parce qu’il y avait l’incontournable Mr Hassan Paulka Lengo et toute l’équipe de reportage de (Univers rumba congolaise) pour couvrir l’événement.

Danos Canta Nyboma : « Madilu System et Pépé Kallé me manquent énormément »

A l’initiative de Maître Vincent Gomez et Godard Motemona, ministre provincial de la ville de Kinshasa, une cérémonie d’hommage à été organisée le samedi 11 août dernier à Kinshasa en l’honneur du chanteur Madilu System, de son vrai nom Jean de Dieu Bialu Madilu Kaba, qui nous a quittés il y’a cinq ans. De nombreuses personnalités du monde artistique, socio-culturel et politique ont répondu à cette invitation.