• Accueil
  • Actualité
  • Mort de Simeon MAVUELA : une étoile s’est encore éteinte dans le ciel musical congolais !

Mort de Simeon MAVUELA : une étoile s’est encore éteinte dans le ciel musical congolais !

Le géant catalogue ou le géant katalas, MAVUELA SOMO ou encore Cheik VUELAS, né Siméon MAVUELA est un artiste congolais, natif de la ville de Kinshasa dont il se vantait d’être le pur produit. Il l’a d’ailleurs immortalisé dans la chanson Bana Kin connu aussi sous le titre de Mapeka ; une chanson polémique qui avait, en son temps, envenimé ses relations avec certains de ses amis de première heure. Comme il ne cessait de le dire lui-même, MAVUELA SOMO était né, en réalité, le 12 juillet 1950 au lieu du 12 juillet 1952 comme c’est notoirement connu. C’était pour des raisons administratives lors de son inscription à l’école primaire que le besoin de réduire son âge de deux ans s’était imposé.

Ce bel homme à la moustache touffue que les mélomanes ont découvert dès l’âge de dix-huit ans et ont suivi tout au long de sa belle carrière à partir des années 1970 vient de s’éteindre à Anvers, en Belgique ce samedi 12 novembre 2022 à 13 heures, à son domicile. Agé de soixante-douze ans et quatre mois exactement, après une longue période de maladie, il s’est éteint juste un mois, jour pour jour, après le décès de Georges KIAMWANGANA MATETA alias Verckys qui fut l’un des producteurs et éditeurs de disques qui avaient propulsé les œuvres de ZAIKO LANGA LANGA au firmament.

Dates clés

  • 1950

    12 juillet 1950 : Naissance de Siméon MAVUELA alias MAVUELA SOMO ou encore Cheik VUELAS
  • 1969

    Siméon MAVUELA alias MAVUELA SOMO intègre l’orchestre ZAIKO LANGA LANGA dont il était l’un des co-fondateurs.

  • 1974

    Il quitte l’orchestre ZAIKO LANGA LANGA en décembre pour créer le groupe ISIFI LOKOLE avec Papa WEMBA, EVOLOKO Jocker et BOZI BOZIANA.

  • 1975

    MAVUELA SOMO, Papa WEMBA et BOZI BOZIANA fondent le groupe YOKA LOKOLE.

  • 1976

    Suite au départ de Papa WEMBA du groupe en décembre, l’orchestre YOKA LOKOLE ne dure pas très longtemps et MAVUELA SOMO décide de partir à Libreville avant d’élire domicile en Belgique quelques années plus tard où il fondera un groupe chrétien, EL SHADDAÏ.

  • 2022

    Décès de Simeon MAVUELA le samedi 12 novembre 2022 à Anvers en Belgique

L’un des piliers du style CAVACHA

Son nom était lié à l’orchestre ZAIKO LANGA LANGA dès sa création. C’était donc l’un des co- fondateurs de cet ensemble qu’il avait intégré en 1969. Il était aux côtés de Jules Presley SHUNGU WEMBADIO dit PAPA WEMBA, Anto Nickel EVOLOKO ATSHUAMO dit EVOLOKO Jocker et EFONGE ISSEKOFETA dit Gina wa Gina ; le quatuor qui avait tenu en haleine la musique congolaise dès le début des années 1970.

Cette génération a posé les jalons de ce qui s’appelle la deuxième génération de la musique congolaise moderne avec le style CAVACHA axé sur la cadence de la batterie et l’accélération du tempo relayée par la guitare solo. C’est une génération qui avait fortement impacté toute la décennie 1970 à travers les divers ensembles musicaux nés de différents égos de ses membres.

Ayant fait la pluie et le beau temps de ZAIKO LANGA LANGA de 1969 à 1974, MAVUELA SOMO et ses compères ont quitté cet ensemble pour créer le groupe ISIFI LOKOLE en décembre 1974. Il s’y était retrouvé avec, entre autres, Papa WEMBA, BOZI BOZIANA avec qui il avait des liens de famille et EVOLOKO Joker. Cette expérience fut brève. La guerre du leadership n’a pas pu garder tous ces talents ensemble.

En novembre 1975 MAVUELA SOMO, BOZI BOZIANA et Papa WEMBA fondent l’orchestre YOKA LOKOLE. Le terrain leur avait été propice. Ils ont connu un franc succès avec des tubes comme Matembele bangi, Lisuma ya zazu, Maloba ya bakoko, Bana Kin… Une fois de plus, ils ont été rattrapés par le démon de division. Papa WEMBA s’est vu marginalisé par ses compères et s’est senti contraint à se retirer seul pour fonder son propre groupe VIVA LA MUSICA en décembre 1976. Après le départ de Papa WEMBA de l’orchestre YOKA LOKOLE, ce dernier groupe n’a plus fait long feu.

A l’issu de cette expérience, MAVUELA SOMO qui avait prédit l’échec de Papa WEMBA avec son VIVA LA MUSICA alors que ce dernier faisait le carton plein, avait choisi de quitter le pays pour s’installer à Libreville. Après quelques années, sa femme (Apôtre Jeannette) l’amène à recevoir Jésus-Christ dans sa vie et il abandonne la musique mondaine pour se consacrer à la musique chrétienne. En Belgique où il avait fini par élire domicile, il avait monté le groupe chrétien EL SHADDAÏ avec lequel il se produisait régulièrement jusqu’à ce que sa santé ne le lui permette plus.

MAVUELA SOMO était un artiste musicien, chanteur compositeur et danseur de talent ; doté d’une voix de velours qui faisait de lui un chanteur de charme. Il a connu ses moments de gloire durant les années 1970 avec ZAIKO LANGA LANGA, ISIFI LOKOLE et YOKA LOKOLE. Son nom avait moins retenti quand il s’était expatrié vers le Gabon. Mais son œuvre reste le meilleur avocat de son immense talent.

Décidément, la terre ne se rassasiera jamais d’engloutir le meilleur de ce que la vie nous donne !

Discographie

  • Zania
  • Belmondo
  • Ma Selika
  • Bana Kin
  • Testament
  • Tubela
  • Maloba bankoko
  • Mère Djeni
  • Zara
  • Cocoly la charmante
  • Affaire Mougoye
  • Conseil gratuit
  • Anges ABC
  • Okarame
  • Mace
  • Zanga Tule
  • Ave Maria
  • Le temps au temps…
Jean-Claude Engbondu Lema
Correspondant Univers Rumba Congolaise au Congo RDC

© Copyright Univers Rumba Congolaise

Très important :

Pour toutes informations supplémentaires concernant l’artiste pendant toute sa carrière musicale et l’achat de ses chansons contactez :

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Univers Rumba Congolaise 2012-2020
Site web créé par WIT Créations