Conférence de presse : Dino VANGU présente son nouvel album intitulé : « Au revoir Tabu Ley ».

IMG_0859

L’artiste musicien Dino VANGU alias le maestro de la rumba congolaise classique avait convié les médias parisiens le samedi 31 octobre 2015, dans les locaux de PACTOLE PRODUCTIONS à CHEVILLY LARUE au N° 220 de l’avenue Stalingrad en France, à une conférence de presse dont le clou était la présentation de son nouvel album intitulé: « AU REVOIR TABU LEY ».

Cette conférence de presse avait eu trois temps forts : le premier avait consisté à un jeu de questions réponses autour de sa vie aux côtés de TABU LEY. Elle était animée exclusivement par les journalistes BAMBA TOKO et NZUNGA MBADI, le deuxième temps fort était la continuité du premier, mais avec l’implication de tous les journalistes de différents organes de presse présents. Enfin, le troisième temps fort a consisté à éclairer l’opinion sur tous les aspects relatifs à la production et à la réalisation de cet album.

Ce troisième temps fort était animé conjointement par l’ancien secrétaire de l’AFRIZA INTERNATIONAL, monsieur Richard BIKUSA et monsieur Hassan PAULKA LENGO, le manager d’Univers rumba congolaise. L’ambiance y était cordiale et l’artiste a été à la hauteur de l’événement en répondant à toutes les questions lui posées sans se dérober.



Le moment le plus émouvant de la conférence de presse est intervenu lorsque, guitare à la main, DINO VANGU demanda l’attention de l’assistance avant d’accomplir, selon lui, « la dernière volonté de son maître » qui, sur le lit de l’hôpital lui aurait dit que s’il mourrait, il souhaiterait qu’un jour celui-ci chante en public ou devant la presse la chanson qu’il avait composée à la disparition de l’un de ses meilleurs amis. Cette chanson s’intitule « SOKI YO TE NANI ».

Devant un parterre d’invités de marque émotionnés, composé de deux anciens compagnons de route de TABU LEY, Faugus IZEIDI et Bovic SHAMAR, de l’ami personnel du défunt Jean Bruno THIAM, de l’un de ses fils en la personne de NESSY TABU et de plusieurs autres personnalités de marque, DINO VANGU a commencé à interpréter la chanson. Noyé par l’émotion et le chagrin, il n’a pas su aller à son terme, il éclata en sanglot sous les regards médusés de toute l’assistance.



Ce n’est qu’à cet instant que nous avions compris ce que DINO VANGU avait confié à UNIVERS RUMBA CONGOLAISE hors caméra : « C’est un jour mémorable pour moi car, aujourd’hui je finirai mon deuil et je commencerai à revivre la conscience tranquille après avoir accompli les vœux de ROCHEREAU ». Et c’est ce qui fut fait.

Nous espérons que toute la nouvelle génération des musiciens congolais continuera toujours à honorer et à rendre hommage aux grands monuments de la musique congolaise, à l’instar de Tabu Ley Rochereau pour tout ce qu’il a apporté à la musique congolaise.

Hassan Paulka Lengo
© Copyright Univers Rumba Congolaise

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + quatorze =