Kinshasa: la chanteuse Faya Tess, majestueuse, lors du festival du 23 juillet 2016.

Kinshasa demeure un lieu unique dans le monde car c’est la VILLE qui sacralisa la Rumba Congolaise (véritable nom de la musique congolaise). Et partant, la chanteuse Faya Tess, une des symboles de la qualité de vie de cette musique internationale, avait tout misé pour son spectacle du samedi 23 juillet 2016: « miziki ebetamaki na ndenge ya bolingo mpo na nsayi monene ya batu banso » (1).