Le chanteur Dona MOBETI fait des merveilles avec son nouvel album « Dis-moi la Vérité »

DONA-1

En téléchargement sur la plateforme « Amazon Music », l’album « Dis-moi la vérité » du chanteur Dona Mobeti, de son vrai nom Donatien Sabuela, fait actuellement le bonheur des mélomanes et suscite des réactions positives dans les réseaux sociaux.

 

Les commentaires des amoureux de la bonne rumba congolaise sont élogieux : « Des très belles chansons » ; « La vraie rumba congolaise » ; « le travail d’un grand de la musique congolaise »… Et les « like » (j’aime) sur les pages facebook de Dona Mobeti se multiplient tous les jours davantage.

Tout le monde applaudit le travail abattu par celui que l’on surnomme « Commandant ». Lui-même n’a de cesse de remercier les individualités qui ont participé à la réalisation de cet album : Papa Wemba, Danos Canta Nyboma, Luciana Demingongo, Diblo Dibala, Simolo Katondi…
« Ils ont été à la hauteur », dit-il , émerveillé du travail accompli par ses pairs.

Le clip de la chanson phare, qui porte le nom de l’album, que d’aucuns qualifient déjà de « chanson de l’année 2016 », est déjà en téléchargement sur la même plateforme.

Cet album est à la hauteur de son auteur qui manie avec une dextérité d’orfèvre le style rumba : les textes sont bien écrits (phrases courtes) ; des voix sont bien posées ; un arrangement et une instrumentation très bien conçus.

Les 7 titres de ce voyage musical (plus 2 bonus instrumentaux) conduisent les mélomanes dans un monde empreint d’amour, du désir, de l’attirance…

« Dis-moi la vérité », « Ekila taxi », « Mayi Mongala », « Chérie Cadette »… sont de véritables périples d’amour : on désire être avec l’autre, on a envie de le (la) voir… L’autre est mon « BIEN », mon bonheur.

« Album kitoko ya mingi » ( Très bel album), lance admirative celle qui veille jalousement sur la carrière du « Léopard » (son autre surnom) et lui rend la vie si belle, Maman Micheline, son épouse.

Après plus de 40 ans de carrière musicale, Dona Mobeti, fondateur du groupe « Cavacha », compagnon du chanteur Mopero Wa Maloba, n’a plus rien à prouver. Il a un talent artistique que nul ne peut lui contester. Courageux et ambitieux, il poursuit tout bonnement son chemin avec encore plus de détermination.

Il est d’ailleurs invité à se produire à Abidjan (Côte d’Ivoire) dans les prochains mois. Une aubaine pour assurer la promotion de son œuvre.

Robert Kongo, correspondant en France
Copyright Le potentiel

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − 2 =