Abeti Masikini Finant Elisabeth 1954 -1994

Chanteuse auteur-compositeur interprète (Congo RDC)

Parcours d’une artiste: Abeti Masikini

Fille de martyr du Congo :

La chanteuse Abéti Masikini née Finant Elisabeth a vu le jour le 9 Novembre 1954 à Stanleyviile (Kisangani), fille de Jean Pierre Finant et de Masikini marie fatuma. Son père a été le premier Président de la Province Orientale à l’accession du Congo à l’indépendance ; Vice-Président du MNCL, il a été membre effectif aux côtés de Patrice Emery Lumumba à la table ronde de Bruxelles en 1960. Il fut sauvagement assassiné avec ses compagnons Muzungu, Emmanuel Nzuzi, Elengesa, Nyangara et Fataki à Bakwanga en février 1961.

 

Le début de sa carrière :

Abéti Masikini a commencé sa carrière musicale en 1971, après avoir obtenu la première place au concours « Découverte des jeunes talents » organisé par feu Gérard Madiata chanteur à la voix d’or. C’est alors que Gérard Akueson célèbre Manager lors de son passage à Kinshasa, la découvrira, présentée par Kayumbi Béa, Lukumku Sampu et Kiamuangana Mateta (Verckys). Ils partent tous les deux au Togo où elle enregistre son premier 45 tours « Mutoto Wangu et Safari » avec ses musiciens Mauriciens : C’est le succès.

 

Le succès :

Avec son groupe, elle sillonne l’Afrique de l’ouest avec un spectacle époustouflant de deux heures. Le Bénin l’accueillera ainsi que la Côte d’Ivoire, le Niger, la Haute Voita (Burkina Faso), la Guinée, le Sénégal, le Ghana et le Nigeria où elle rencontre Fêla, le roi de l’Afro-Béat, elle enregistre dans le même studio que lui. Le triomphe à l’Olympia de Paris. Son premier passage à l’Olympia de Paris le 19 Février 1973 âgée alors de 19 ans, fut un succès sans précédent. Elle rencontre plusieurs vedettes de la chanson Française dont Mireille Mathieu, Hugues Auffray, côtoie les plus grands du monde, tels que Mohamed Ali, James Brown, Myriam Makéba, le Roi Pelé, Bruno Coquatrix et tant d’autres.
Après son passage à l’Olympia, Pierre Cardin le célèbre couturier, parraine son 1er album « Pierre Cardin présente Abéti ». A ses débuts, elle puisait dans ses contes Congolais, musique traditionnelle et folklorique, Abéti chantait en Swahili, sa langue maternelle, en Lingala, ensuite en Français et en Anglais, cela en signe d’ouverture sur le monde et afin de mieux communiquer avec le public de plus en plus hétéroclite, qui appréciait sa musique résolument avant-gardiste.

 

Conclusion :

A travers les âges, l’histoire des peuples est jalonnée des personnalités marquantes. Si en République Démocratique du Congo, l’histoire politique est très marquée par les personnalités comme Lumumba, kasa-vubu, Mobutu et Kabila, l’histoire de la musique Congolaise moderne est dominée par des personnalités comme Joseph KABASELE, François Luambo Makiadi, Pascal TabuLey et Nicolas Kasanda (Docteur NICO). Cependant, l’histoire de la musique Congolaise féminine n’a acquit ses lettres de noblesse, surtout sur le plan international qu’avec la chanteuse Abéti Masikini. En effet, cette femme a, grâce à son talent et son tempérament fougueux, porté très haut les couleurs du Congo et de l’Afrique à travers le monde entier. En près de deux décennies, Abéti a su donner au monde une autre image de la femme africaine, femme longtemps confinée par les coutumes et traditions dans le rôle de la mère et ménagère.

 

Or, le 28 Septembre 1994 à Paris disparaissait, loin de son pays et de son Continent, cette femme dont la carrière symbolisait la lune des femmes de tout un Continent, pour la reconnaissance de leurs droits et de leur émancipation. Chaque peuple célébrant ses Légendes et Héros non seulement pour les honorer en reconnaissance de leurs actions, mais aussi pour donner aux nouvelles générations des repères, des références et surtout des modèles à imiter, l’ensemble de la profession se prépare à lui rendre un hommage mérité du 25 Septembre au 2 Octobre 2004, pour le dixième anniversaire de sa disparition.

Source: Akuesonw.com

 

Pour toutes informations supplémentaires concernant l’artiste pendant toute sa carrière musicale et l’achat de ses chansons contactez :
Larumbacongolaise1@yahoo.fr ou sur le site internet dans la boutique.
Téléphone :+0033 625027865
 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Pour le courage et la génialité que vous avez eus, bien peu auraient pensé et osé. Vous avez ainsi mis en exergue, à la disposition du monde et de la culture internationale, ce patrimoine musical intarissable fait de folklore, de parfums, de saveurs et de couleurs exotiques comme seule mama Africa sait générer.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × trois =