Le jury du prix du mérite de la culture et des arts honore certains de ses meilleurs artistes de la diaspora congolaise.

Le jury du prix du mérite de la culture et des arts honore certains de ses meilleurs artistes de la diaspora congolaise.

Le jury du prix du mérite de la culture et des arts honore certains de ses meilleurs artistes de la diaspora congolaise.

Après la première édition du Prix National du Mérite de la Culture et des Arts, PNMCA en sigle, organisé en 2014, prix ayant récompensé les meilleurs artistes congolais, toute discipline confondue, le jury, sous le haut patronage du Ministère congolais de la culture et des arts, a sélectionné parmi les nominés de cette année neuf des dignes fils du pays évoluant en Europe.

Cette nomination reflète, à la fois, la reconnaissance et le respect dus à chacun de ces artistes concernés. Même si la jeune génération ne se donne pas toujours la peine de revisiter les fondamentaux de la musique congolaise dite moderne pour en attribuer les mérites à qui de droit, l’histoire, elle, toujours incorruptible et fidèle aux événements nous renseigne que les nominés sont des références incontestables qui ont eu, chacun à sa manière, à poser des balises sur lesquelles la jeunesse se pavane aujourd’hui.

Dans cette liste très sélective nous avons, KIAMBUKUTA LONDA Josky alias Jo sex, MANDJEKU LENGO alias Dizzy, RAY LEMA, LOKWA KANZA Pascal, NYBOMA MWAN’DIDO Laurent alias Danos Canta, BARLY BARUTI, NEDULE Noël alias Papa Noël, BONGHAT TSHEKABU alias Sinatra Saak Sakoul 1er et le show man Gaby LITA BEMBO.

En dehors de BARLY BARUTI qui, bien qu’évoluant toujours dans la musique, a plus acquis ses lettres de noblesse dans la bande dessinée, tous les autres nominés ont marqué de leur encre indélébile l’histoire de la musique congolaise. En commençant par le gardien du temple NEDULE Papa Noël, l’un des rares monuments encore vivants de la musique congolaise, en passant par Dizzy MANDJEKU, le maître qui a su brasser les nuances des deux grandes écoles de la musique congolaise, pour en arriver à LOKWA KANZA, la voix sortie des sentiers battus qui a ouvert d’autres horizons à cette musique. Que dire alors du sublime RAY LEMA, l’homme qui a exploré les profondeurs des cultures congolaises pour en apprivoiser les rythmes et les sonorités ?

Chaque artiste nominé est une école. Le rythme saccadé imprimé dans la musique congolaise vers le début des années 1970 et l’esprit du spectacle nous rappellent LITA BEMBO et Saak Sakoul. Une voix comme celle de DANOS CANTA qui a traversé des générations d’artistes, des mers et des océans en portant toujours haut l’étendard de la musique congolaise sans subir l’usure du temps mérite au-delà de la simple médaille, respect et considération. Enfin, Josky KIAMBUKUTA est ce chanteur compositeur qui a su allier avec régularité l’élégance de la mélodie et du chant à son écriture. Le résultat : la succession des tubes depuis des décennies.

Cet échantillon prélevé de la crème de la musique congolaise est un modèle de travail et d’abnégation. Un travail bien fait ne passe jamais inaperçu et il honore toujours son auteur. Et c’est encore beaucoup mieux si cet honneur n’est pas posthume, comme c’est le cas. Tout le mérite revient à la musique congolaise toute entière.

 

Hassan Paulka Lengo
© Copyright Univers Rumba Congolaise

 


Barly BARUTI

Barly BARUTI


MANDJEKU LENGO alias Dizzy

MANDJEKU LENGO alias Dizzy


KIAMBUKUTA LONDA Josky alias Jo sex

KIAMBUKUTA LONDA Josky alias Jo sex

Gaby LITA BEMBO

Gaby LITA BEMBO

LOKWA KANZA Pascal

LOKWA KANZA Pascal




NYBOMA MWAN’DIDO Laurent alias Danos Canta

NYBOMA MWAN’DIDO Laurent alias Danos Canta

NEDULE Noël alias Papa Noël

NEDULE Noël alias Papa Noël

Ray LEMA

Ray LEMA

BONGHAT TSHEKABU alias Sinatra Saak Sakoul 1<sup>er</sup>

BONGHAT TSHEKABU alias Sinatra Saak Sakoul 1er


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze + 10 =